retour à l'accueil
***
biographie complète sur
https://fr.wikipedia.org/wiki/Armand_Langlois
***

Armand LANGLOIS est né le 24 juin 1947 à Paris. Il est peintre surréaliste mais surtout un artiste pluridisciplinaire, sculpteur, plasticien, metteur en scène et fresquiste. Il utilise toutes les techniques et tous les matériaux pour créer son univers.
Après trois années à l'Ecole Estienne, il participe aux premières expositions du groupe des Peintres du Marais en 1965 puis aux Indépendants et aux Artistes Français.
Il quitte Paris après plusieurs années de bohème et en 1977 il ouvre son atelier au public et participe à de nombreux salons en province et à Paris.
De 1984 à 2000, il participe aux Salons des Ateliers d'arts de France avec des assemblages et des peintures sur le thème des contes, des légendes et de la métamorphose, ce lien invisible entre l'homme et l'animal, les éléments et la nature.  Ses œuvres remportent un grand succès auprès des amateurs étrangers et il exporte la plus grande partie de ses pièces vers Il Ballo del Doge à Venise, Bergdorf Goodman à New-York, Neiman Marcus au Texas, Lillian Williams à San Francisco mais aussi au Canada, en Allemagne et en Suisse.
Il revient vers un public français vers la fin des années 90, aux galeries "Dominantes" à Bordeaux, Titren à Beaune, Regards à Metz et réalise des peintures murales monumentales pour des organismes publiques, SNCF, Sceta-Park, Mairies,
Depuis 1999, il monte des scènes pour les expositions itinérantes du Musée Imaginaire, une petite association familiale qu’il a crée avec Janie et continue à peindre. Il expose dans l'atelier-galerie d'Amboise
Janie LANGLOIS, artiste plasticienne, est née à Paris XVe le 19 juillet 1946, étudie les Lettres à l'Université de Rennes et le Droit à la fac rue d'Assas à Paris. Férue d'histoire et spécialiste des costumes XVII et XVIIIe siècle, elle est peintre et sculpteur, son œuvre la plus aboutie est la sculpture textile, assemblages surréalistes du Bestiaire des contes. Son personnage fétiche est le chat botté depuis 1977.

Janie Langloisarmand1
Biographie chronologique inversée :

Grand Officier Arts Sciences et Lettres de l'Ordine Accademico Internazionale del Verbano Greci-Marino. 
Nombreux prix et distinctions.
2015:
- Château de Chambord (41)
2014:
- Médiathèque de Châteaubourg (35)
- Château Catina à Saint Gratien (95)
- Exposition international « les contes de fées » au Palais Lumière, Évian les bains (74)
2013:
- Mairie de Ballan Miré(37), Festival des légendes
- Bibliothèque de saint Omer(52)
- Château de la Tour d’Aigues (84)
- Hotel de ville la Celle saint Cloud (78)
- Place Louis Salle à Olivet (45)
- Médiathèque Louis Aragon à Morsang sur Orges (91)
- La Maison verte à Quincy sous Sénart (91)
- Pôle Culturel Camille Claudel à Sorgues (84)
- Festival "Les enchanteurs »à Châteaugiron (35)
2012:
- Salon du Livre "Les mots Doubs" à Besançon.
- Les Chimères de Bernicourt à Roost-Warendin
- Ferme du pas de la Mule à Croissy Beaubourg
- Expositions itinérantes à  Loches, Lamotte Beuvron, Vire, Morsang, Campagne. Massy.
2011:
-  "Contes Pliés" Château de Villiers- Draveil (91)
-  "Histoire du Petit Peuple" -  Denain (59)
-  "Arthur et les chevaliers de la Table ronde" - Villedieu les Poêles (50)
-  Hotel de ville de Loches: "Un thé de fou"
-  Fresque:"La légende de Mélusine à Clussais-La-Pommeraie (Deux sèvres)
-  "Arthur et la Table ronde" Carré d’Art Bibliothèques à Nîmes (Gar)
2010:
- Exposition: Centre de lecture, Mairie de Paris.
- Exposition: Galerie du Beffroi à Namur (Belgique) organisée par la mairie de la capitale de Wallonie.
- Exposition: Galerie de l'étang, Saran (Loiret) à l'initiative de la mairie et du Conseil Général.
- Exposition: Médiathèque de Tulle (Corrèze)
- Exposition: Bibliothèque de Campagne (Landes)
2009:
 Illustration de "L'énigme de l'enluminure" de Stéphanie Vincent (éditions Alan Sutton).
- Exposition Le roi Arthur au Château de Sully-sur-Loire à la demande du Conseil Général du Loiret. Une évocation de la légende en partenariat avec Stéphanie Vincent, médiéviste. Personnages, scènes, tapisseries peintes.
- Exposition Contes et légendes à Lamorlaye.
2008:
 Le Musée Imaginaire né de la galerie "L'Imaginaire" ouvre au public à Amboise et réunit objets, tableaux et scènes du parcours onirique des artistes 
Illustration pour la couverture du livre "L'enfant de Vinci" de Gonzague Saint Bris.
- Exposition Contes et légendes à Chateaubriand, 7500 visiteurs.
- Fresque de Chaunay. une ancienne place du village  renaît.
2007:
 à l'occasion du 250e aniversaire de la Naissance de La Fayette et à la demande de l'écrivain Gonzague Saint Bris pour qui il a déjà réalisé plusieurs fresques,  Armand Langlois crée un assemblage de 6m de long et 3m de haut représentant le« renflouage de l'Hermione », le célèbre bateau qui emmena La Fayette en Amérique. Cette œuvre éphémère flottera sur le petit lac de Chanceaux près Loches pendant quelques mois pour sombrer à nouveau dans ses eaux profondes. Dans la foulée, Armand et Janie, réalisent une fresque sur 9 niveaux et 26 tableaux dont le thème est la Marine Royale du XVIIIe siècle au parking sud de la gare de Nantes.
Ils organisent plusieurs expositions temporaires à travers la France: Musée de Thann, La Celle-Saint-Cloud...
2006:
Le Conseil régional de Picardie, l'Ades et la SNCF commande une grande fresque sur l'Histoire de la Picardie et particulièrement du Pays de Santerre, situé entre Amiens et Saint Quentin. Cette fresque du pays Santerre est peinte dans la gare du TGV de Haute-Picardie. Elle mesure 62 m de long sur 2,50m de hauteur. Cet immense tableau a nécessité 2mois de préparation et 2mois de réalisation.
Le parking de la gare du TGV à Poitiers a également été revu par l'artiste. 10 niveaux ont été restaurés, repeints par une entreprise et 6 fresques 11m de long ont pris place; Paysages en trompe-l'œil où se côtoient d'imprévisibles animaux.
2005:
L'évènement littéraire de la rentrée,« la Forêt des Livres » de Gonzague SAINT BRIS accueillent outre les plus grands écrivains, le Prince d'ORLÉANS et la Princesse de KENT. Un petit pont est inauguré à cette occasion dans le village de Chanceaux. Armand et Janie crée un Dais Royal de 4m de haut aux couleurs et aux Armes d'Angleterre et de France. Le prince, la Princesse et Charles Philippe d'ORLÉANS traversent le pont au son des trompes de chasse.
Parallèlement, ils créent 40 scènes destinées aux 40 galeries de luxe de la chaîne NEIMAN MARCUS aux USA.
2004:
Une exposition organisée à la demande du Service Culturel de la Mairie d'ÉPINAL, en partenariat avec le Musée de l'Image compte 20 000 visiteurs. Cette exposition sera en permanence au Château de Breteuil jusqu'en 2007 et les galeries américaines se saisissent du thème.
2003:
Il réalise la fresque du « Chalet des Chasseurs », de Gonzague Saint Bris, par la représentation des « Grands Ecrivains de Touraine » à Chanceaux-près Loches où a lieu la pré-rentrée littéraire annuelle qui rassemble les plus grandes signatures contemporaines.
2000:
La SNCF et la SCETA-PARC lui confient 400m2 des murs du parking de la gare du TGV de Saint Pierre des Corps :Histoire en 12 saisons des Châteaux de Touraine.
Depuis l'an 2000, Armand et Janie LANGLOIS créent Le Musée Imaginaire" et installent des scènes animées et automates où s'expriment réellement tous leurs talents confondus. Armand nous entraîne dans un univers néo-baroque de Légendes et de Contes empreint de symbolisme, de fantastique et de poésie. Ces scènes 
1999 à 2007:
le Château de Breteuil demande l'installation de plusieurs «tableaux» particulièrement reliés au « Chat Botté » ainsi qu'une scène de Cendrillon, grandeur nature, fresques et personnages, dans le pavillon du labyrinthe.
Pendant plusieurs années, BERGDORF GOODMAN à New York, le diffuseur aux USA des produits les plus luxueux d'Europe, et Neiman Marcus à Dallas leur commande des scènes animées aux décors fantastiques.
1990:
Nombreux prix de peinture et de sculpture jusqu'en 1991 et une participation à « Figuration Critique » au Grand Palais en 1994, c'est à cette époque que la plus grande partie de leur production, peintures, assemblages, est achetée par les galeries « Murano-Art » et « Il Ballo del Doge » à Venise.
Galeries: « Charpentier » à Paris, « Regards » à Metz, Titren à Beaune « Dominantes » à Bordeaux et Tours..., 
1980:
Lillian Williams de la galerie Allegro de SAN FRANCISCO, la célèbre spécialiste du XVIIIe siècle, leur demande de créer de grands personnages de caractères, beaucoup partent aux USA, d'autres aux Châteaux de Montpoupon, et de Montigny le Ganelon, ou illustrent le plateau de FR3 Centre, lors de la présentation par Brigitte Rivoire, du livre « L'Enchanteur » de René BARJAVEL en 1984. Leurs réalisations s'affirment par l'étude des costumes et plus généralement dans l'art du XVIIe siècle où ils trouvent des références symboliques et littéraires proches de leurs aspirations. 
1977: Ils quittent l'atelier de la rue Daguerre et s'installent en Touraine en 1977 où ils travaillent ensemble. Armand sculpte les premiers animaux du "Bestiaire des Contes et Janie en réalise les costumes et les sculptures textiles. Ils ouvrent la galerie "L'Imaginaire" dans l'ancien moulin du château de Montpoupon.
Ils exposent dans plusieurs salons régionaux, et de nouveau à Paris, où le Salon des Ateliers d'Art de France (aujourd'hui Maisons et Objets) leur ouvre les portes des amateurs étrangers, particulièrement Américains.
1975:
Expositions avec "Marché sans marchand" , association pour vendre l'art autrement, à Montreuil et Sarcelles,  premières créations en volume, personnages et chimères. 
1973:
Naissance de Tristan
Armand réalise ses premières fresques et peintures murales chez des particuliers à partir de 1967. 
1965:
Après trois années à l'Ecole d'Arts Graphiques Estienne à Paris et quelques temps dans la mouvance Beatnik, Armand participent aux expositions du « Groupe des peintres du Marais » dès 1965, puis aux « Indépendants », aux « Artistes Français ».  Il rencontre Janie à Londres et décident d'exploiter toutes les disciplines artistiques. De décorations de vitrines aux expositions du Groupe des peintres du Marais, les portraits de terrasse à La Rhumerie, sur le Pont des Arts et Place du Tertre l'amènent à réaliser plusieurs panneaux pour le salon de coiffure Alexandre rue Saint Honoré. 

***

Références
Catalogues de 1993 à 2001 de Bergdorf Goodman - 5Th avenue à New-York et Neiman Marcus Dallas (Texas)
Arts Actualités Magazine, Univers des Arts, Atout-chat, Côté-chat, San-Francisco Examiner Image, NR
Journaux,hebdos depuis 1965, Art Price, Meyer, Akoun.
Ventes à Drouot
TV
Fr3 24-25 décembre 2010,
CanalC Belgique du 25 novembre 2010
Fr3 Corrèze décembre 2010,
Fr3 14 juin 1984, JT Tf1 12 mai 1978.
(voir Wikipedia pour les détails)

Blason des Langlois-Thomas de Launay  :

• Parti au 1er de sinople à 2 plumes croisées d'argent et au 2e d'Azur à une hache d'or, Chat botté de sable effarouché armé de gueules sur le tout, au chef à 3 hermines.

«Enfant, j'ai appris qu'on pouvait montrer qu'un cheval s'en allait en ne dessinant que la moitié arrière de la bête sur le côté de la feuille, j'ai compris alors que le dessin était un langage. J'ai commencé à peindre à 15 ans dans la ligne du surréalisme.
Mes préoccupations étaient alors exclusivement réservés au déchiffrage du cheminement de la pensée et à une recherche quasi mystique du pourquoi humain.
Le temps et la pratique aidant, j'ai dirigé ma démarche vers la représentation des éléments et des symboles enfouis dans la mémoire et à partir de mes souvenirs et des rêves, en rechercher l'archétype. Revenir aux sources, l'explication est peut-être là.
J'aime reprendre les grandes légendes, les mythes, les facettes cachées des contes, en saisir l'instant où tout bascule et de nouveau poser la question. J'utilise pour cela un dessin soigné mais privilégiant le mouvement, le déplacement et la métamorphose, un autre déplacement du soi.
Toutes les techniques de création me passionnent., en fait, toutes les techniques amènent à la création. En peinture, c’est l’huile ou l'acrylique, je ne recherche pas les effets de matière même si parfois cela m'a échappé, mais la profondeur par les superpositions de couleurs, les glacis donnant parfois la transparence de l'aquarelle, la transparence de l'âme» (Armand Langlois)